Crise de la goutte que faire : les symptômes de cette maladie qui touche une minorité de personnes

La goutte est une forme d’arthrite qui se caractérise par l’apparition de crises graves soudaines de douleurs articulaires, qui s’accompagnent de rougeurs, d’un réchauffement et d’un gonflement de la région touchée. Ce rhumatisme inflammatoire chronique touche une très faible minorité de la population humaine ( 2% ) et le sexe masculin en particulier, la moyenne d’âge des victimes de la goutte est de 30 jusqu’à 50 ans. Cette dernière provoque des douleurs dans plusieurs articulations du corps humain, l’articulation de l’orteil est la première qui est touchée, ensuite vient celle de la cheville, du genou et de la main. La goutte peut progressivement se transformer en forme chronique et de nombreuses articulations seront atteintes petit à petit, causant dans la plupart des cas des déformations au niveau des articulations concernées. Toutefois, il est à noter que la crise de la goutte n’attaque qu’une articulation à la fois.

De plus, les crises peuvent se répéter à des intervalles de quelques semaines voir un peu plus, leur intensité baissera mais leur durée ne cessera d’augmenter avec le temps. Le facteur génétique familial augmente également les chances d’être victime de cette maladie chronique puisqu’il est retrouvé sur les trois quarts de personnes atteintes de la goutte.

Quels sont les premiers symptômes de la crise de la goutte ?

Au début, les personnes victimes de cette maladie chronique commencent à ressentir de violentes douleurs à des moments aléatoires, le malade commence à éprouver beaucoup de difficultés à se lever et des sensations de froid commencent à apparaître. Toutefois, les parties non touchées par la goutte sont la hanche et la colonne vertébrale. Due à un excès d’acide urique dans le sang, la goutte possède de nombreux facteurs et de nombreuses causes. En voici les principaux symptômes :

  • Un taux extrêmement élevé d’acide urique dans le sang
  • Une fatigue, des fortes fièvres ainsi que des frissonnements fréquents
  • Crises aiguës qui durent pendant plusieurs jours
  • Une enflure ainsi qu’une rougeur dans la partie atteinte

Quels sont les traitements naturels et les aliments à favoriser pour combattre la crise de la goutte ?

En cas de crise de la goutte, il existe plusieurs types de traitements à effectuer pour combattre et atténuer la zone d’effet de cette maladie chronique, à noter également que le facteur génétique augmente grandement les chances d’être victime de la crise de la goutte. Le premier traitement consiste à modifier radicalement son alimentation et à adopter un tout nouveau régime, ce dernier se compose d’aliments sains et naturels et vise à soulager les zones douloureuses qui sont atteintes par la maladie chronique. La deuxième méthode consiste à une totale et une radicale médicalisation, cette dernière n’est utilisée qu’en dernier recours à cause des nombreux effets secondaires qu’elle engendre par la suite du traitement. La diminution du poids est fortement recommandée dans les deux cas et peut être obligatoire dans certaines situations extrêmes. Il faudra également songer à arrêter la consommation excessive et non modérée de viande rouge, de charcuterie, d’alcools en tout genre et d’aliments riches en purine de façon générale. Il est évidemment à noter que la personne atteinte de cette maladie chronique doit s’hydrater de façon constante et régulière, et ce dans le but de contribuer à l’élimination des acides uriques présentes dans le corps, mais aussi de prévenir toute éventuelle rechute. Voici les aliments et les régimes à adopter contre la crise de la goutte :

  • Limiter la consommation d’alcool
  • Augmenter la consommation de vitamines C
  • Remplacer les boissons gazeuses par des tisanes
  • Diminuer la consommation des glucides simples
  • Adopter une hygiène de vie acceptable
  • Éviter toute forme de stress dans la vie quotidienne
  • Éliminer les fritures et les aliments gras et huileux

Quelles sont les différentes personnes susceptibles d’être victimes de la crise de la goutte ?

Il existe plusieurs types de personnes pouvant être des éventuelles victimes de cette forme d’arthrite. En effet, cette maladie chronique peut cibler des personnes étant de familles ayant déjà eu des antécédents familiaux avec la crise de la goutte, ou des problèmes héréditaires. Le sexe masculin est largement plus susceptible de contracter cette maladie à cause du taux d’acide urique au niveau du sang qui est naturellement plus élevé que celui des femmes, et ce à partie de la puberté. Mais arrivées à la ménopause, ces dernières auront un taux semblable d’acides urique aux hommes. Certains médicaments peuvent également augmenter les chances de contraction de la goutte comme l’aspirine lorsqu’elle est prise régulièrement et à faible dose. Voici les personnes susceptibles d’attraper la crise de la goutte :

  • Les personnes souffrant de problèmes héréditaires
  • Les personnes ayant un antécédent familial avec les maladies chroniques
  • Les personnes qui consomment des médicaments constamment et à faible dose